Sortie Vieux Lyon : "Chanoines et Marchands"
Article mis en ligne le 25 juin 2013

par M. Joly, prof. d’histoire

Chaque année, les professeurs d’histoire emmènent l’ensemble des classes de 5e pour une visite guidée du Vieux Lyon organisée par le musée Gadagne. Nous publions ici le compte-rendu d’une des sorties de mars 2012.

Le Vieux Lyon est divisé en trois quartiers : Saint-Jean, le quartier religieux ; Saint-Paul, le quartier commerçant et Saint Georges.
Le nom des rues était donné en fonction des bâtiments, des quartiers et des activités : place Saint-Jean, place du Change, rue du Bœuf…

La rue du bœuf

Dans les rues étroites, se trouvaient au sol des « bouteroues » : des blocs de pierres taillées placés de chaque côté de la rue pour contraindre les charrettes à emprunter le milieu de la rue et ainsi ne pas abimer les murs.
Les maisons les plus riches n’étaient pas peintes afin de montrer la qualité de la pierre taillée. Sur les pierres de ces maisons, on peut observer des marques : ce sont les signatures des tailleurs de pierres que l’on appelle « marques de tâcherons ». Ainsi, les tailleurs pouvaient être payés de leur travail.
Le palais où se trouvent le musée Gadagne date de la seconde moitié du XVe siècle. Au XVIe siècle, une famille de marchands-banquiers venue d’Italie s’y installe : ce sont les Guadagni, les Gadagne en français.

Marque de tâcheron

La cathédrale Saint-Jean

La cathédrale Saint-Jean fut construite entre le XIIe et le XVe siècle. Très souvent interrompus faute d’argent, les travaux durèrent au total trois siècles. La cathédrale est un symbole important de la ville. Elle fut commencée en art roman* mais achevée en art gothique*. Elle est longue de 80 mètres mais elle n’est pas très haute pour un tel édifice. A l’intérieur, près du chœur, un espace était réservé aux chanoines*. Un peu plus loin, dans la nef centrale, les fidèles assistaient à la messe. Les personnes non-baptisées ne pouvaient pas entrer dans la cathédrale. Le baptême se faisait par immersion dans de l’eau bénite dans le baptistère Saint-Etienne, aujourd’hui en ruine. A côté de la cathédrale, se trouve la manécanterie qui fut, jusqu’au XIVe siècle, le réfectoire des chanoines.
Pendant les guerres de religion au XVIe siècle, les protestants décapitèrent les statues de la façade.

Façade de la cathédrale

La manécanterie

La vie politique

C’est seulement en 1312 que Lyon intègre le royaume de France. Jusqu’en 1320, c’est l’archevêque* qui est le seigneur de la ville. Par la suite, douze marchands parmi les plus riches sont élus pour diriger la ville : ils forment le Consulat. A partir de 1495, le roi décide d’anoblir les consuls.
Des remparts protégeaient le quartier Saint-Jean où vivaient l’archevêque et les chanoines. La chamarier était chargé de la sécurité de la ville. Sa maison, rue Saint-Jean, se trouvait aux pieds des remparts, à côté de la porte principale.

Les foires de Lyon

Depuis la fin du XVe siècle, la ville accueille quatre foires annuelles de quinze jours chacune. Ces foires attirent de très nombreux marchands venus de toute l’Europe. Les Allemands viennent vendre des métaux, les Italiens des épices, de la soie… Pour loger tous ces marchands, des auberges se créent mais la place maquant, on doit construire en hauteur (cinq à six étages ce qui était rare à l’époque). Ces immeubles sont traversés par des traboules qui relient les rues entre elles.
La place du Change, à l’extrémité nord de la rue Saint-Jean, tient son nom de son activité. Après chaque foire, pendant une semaine, se tient la « foire aux paiements ». Toutes sortes de monnaies y sont échangées. Pour éviter les vols et pour des raisons pratiques, les lettres de change* sont de plus en plus utilisées. Dans la première moitié du XVIe siècle, la ville de Lyon une une grande capitale commerciale et financière d’Europe. Mais durant la seconde moitié du siècle, les guerres de religion et les épidémies de peste entraînent le déclin de la ville.

Immeubles typiques du Vieux Lyon

Vocabulaire :
Chanoine : religieux vivant en communauté et qui est service de l’évêque.

Art roman  : style architecturale pratiqué aux XIe et XIIe siècles.

Art gothique : style d’architecture pratiqué entre le XIIe siècle et le XVe siècle.

Archevêque  : responsable religieux qui dirige une province.

Lettre de change : lettre permettant le paiement à distance d’une ville à l’autre. C’est l’ancêtre du chèque.

Compte-rendu rédigé par Lucie, photos de Matthieu, tous deux élèves de 5ème à l’époque.