Nelson Mandela
Article mis en ligne le 3 février 2014

par M. Joly, prof. d’histoire

Tout au long de sa vie, Nelson Mandela a mené de nombreux combats pour les droits de l’homme et des citoyens et contre la ségrégation raciale* en Afrique du Sud.

Né le 18 juillet 1918, il adhère dès 1944 au parti du Congrès national africain (ANC) où il débute une carrière d’avocat. Il combat dès lors les lois de l’apartheid* et le régime de discrimination* et de ségrégation raciale* mis en place par la minorité blanche. En 1962, suite à une campagne de sabotage et des actions terroristes menées contre des installations publiques et militaires, il est arrêté et condamné à la prison à perpétuité et aux travaux forcés. Il devient très vite le symbole de la lutte pour l’égalité raciale dans le monde entier.

Nelson Mandela est libéré le 11 février 1990 après de nombreuses négociations. Il mène alors une politique de réconciliation avec le président sud-africain Frederik de Klerk. Les deux hommes mettent à bas le régime d’apartheid* et jettent les bases d’une Nouvelle Afrique du Sud démocratique. Ils reçoivent conjointement le prix Nobel de la paix en 1993. Un an plus tard, Mandela est élu président de la République d’Afrique du Sud. Il poursuit sa politique visant à réconcilier les populations noires et blanches. Il se retire ensuite de la vie politique mais poursuit son combat en faveur des droits de l’homme dans le monde.

Nelson Mandela est mort le 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans. Il était, pour de très nombreux sud-africains, le père de l’Afrique du Sud multiraciale et démocratique et pour le monde entier une personnalité en matière de défense des droits de l’homme.

Article rédigé par Fleur et Yasmine

Ségrégation raciale  : Séparation physique des personnes de couleurs différentes dans les activités quotidiennes (école, transports en commun, cinéma...).

Apartheid  : Politique mise en place entre 1948 et 1991 en Afrique du Sud. Elle consiste au « développement séparé » des populations selon des critères raciaux ou ethniques dans des zones géographiques séparées.

Discrimination : La discrimination consiste à exclure une personne ou à lui refuser un service en raison de ses différences (cours éducation civique 5e).