Sortie au théâtre
Article mis en ligne le 2 février 2016

par V.Moulin - Prof. de français
logo imprimer

SORTIE AU THEATRE
de la 4ème 6

Vendredi nous nous sommes rendus au théâtre « des clochards célestes » qui se trouve au 51 rue des Tables Claudiennes à Lyon 1er.

Nous avons assisté à la représentation du livre QUATREVINGT – TREIZE de Victor Hugo adapté au théâtre.

RESUME
Les comédiens étaient 5 sur scène et étaient relativement jeunes. Leur compagnie s’appelle la Grenade, Grain théâtral.
La troupe : La Grenade, Grain théâtral

La pièce "Quatrevingt-treize" a été mise en scène par Soizic de la Chapelle d’après le texte de Victor Hugo.
Les comédiens qui alternent selon les représentations sont Alix Arbet, Arthur Baratin, Sarah Daugas-Marzouk, Soizic de la Chapelle, Florent Marechal, Sterenn Séjourné et Pierre-Damien Traverso.
Les lumières ont été créées par Clarisse Bernez-Cambot-Labarta, et Lisa Robert et les costumes par Véronique Frumy.
La réalisation scénographique a été assurée par Hélène Manteaux, et le graphisme est l’œuvre d’Adeline Debatisse.

D’après les commentaires des élèves de la classe nous avons pu constater que la pièce avait beaucoup plu. La participation de la classe lors de la représentation (en 2 groupes républicains et royalistes) a aussi été appréciée et la répartition des rôles sous forme de jeu (Lucky Luke) était très amusante. Les scènes étaient bien coupées et malgré l’économie de moyens (peu de décors) il y avait une efficacité incroyable. C’était très vivant et bien organisé. L’ambiance était bien rendue.

Interview des acteurs

-D’où vous vient l’idée de mettre en scène 93 ?
- C’était il y a 2 ou 3 ans, lorsque de jeunes gens manifestaient dans les rues dans un contexte tendu, un peu comme celui de la Révolution. C’est de là que m’est venue l’idée de présenter 93. De plus, j’aime beaucoup le style de Victor Hugo. Je l’ai lu pendant les vacances d’été 2014, puis je l’ai présenté à ma troupe. Ils ont dû le lire à leur tour, et dès septembre, nous avons pu commencer à adapter puis à mettre en scène.

Tout d’abord, toute l’équipe a réfléchi à une mise en scène convenable : il était impossible de mettre en scène la totalité du livre. Nous n’étions pas préparés à une salle particulière, alors il a fallu trouver un moyen pour jouer sur tous les types de terrain. Nous avons aussi décidé que chaque membre de l’équipe apprendrait à jouer le rôle de tous les personnages, afin de varier et pour empêcher que les comédiens ne s’attachent à un rôle en particulier. Nous nous sommes aussi basés sur les « codes » de l’improvisation pour ne pas nous « lasser » de la pièce.

Ces réflexions nous ont permis de jouer à plusieurs endroits, non seulement dans des salles, mais aussi sur des places publiques, dans des usines désaffectées, etc. Le public représente aussi une partie majeure de la pièce. En effet, c’est lui qui contribue à attribuer les rôles au début de la pièce. Nous voulions que le public réagisse comme dans un match, le seul endroit aujourd’hui où l’on hurle pour sa « patrie » et où l’on « insulte » l’adversaire. Le public doit donc participer à certains moments, c’est à dire huer ou encourager selon son parti, royaliste ou républicain. Cette adaptation, qui comporte un côté comique, a pris beaucoup de temps avant d’être celle que vous avez vue, et elle évolue toujours à chaque représentation.

-Quelles difficultés de mise en scène avez vous rencontrées ?Louise,Elsa,Costal,Astrid

- La première difficulté est d’adapter. Après avoir adapté tous ensemble, nous avons dû trancher les scènes, les personnages et les lieux à garder, et nous avons mis en forme le récit pour donner quelque chose de concret.

Nous avons dû mettre de côté des personnages auxquels nous tenions. Nous avons créé différentes mises en scène en fonction des lieux où nous jouions : rue, parc, petite salle de théâtre…

Pour montrer les changements de décors, il faut trouver des solutions adaptées au lieu. Les fenêtres, façades ou disposition d’une pièce peuvent aider à rendre la pièce plus vivante. L’éclairage qui varie est très important dans notre mise en scène car il permet de montrer le changement de lieux.

Les accessoires sont aussi très importants pour faire comprendre la pièce car ils permettent aux spectateurs de différencier les personnages.

Les changements de lieux sont donc notre principale difficulté de mise en scène. »

Quelques commentaires d’élèves
 :
Oscar, Aloïs, Ethan : « participation animée » « c’était bien »
Meline, Capucine, Barbara, Cylia : « bien ! » « on comprenait bien l’histoire »
Eva-Marie, Nelly, Louise : « c’était marrant mais un peu long »

Les représentations de "Quatrevingt-treize" aux Clochards Célestes ont eu lieu du 11 au 21 novembre.
Voici les prochaines représentations de la Grenade :

Le 19 janvier : Quatrevingt-treize à l’Atrium (Tassin-la-demi-lune)

Le 17 mars : L’Assemblée Nationale est morte, vive l’Assemblée, au grand Amphithéâtre de l’Université Lumière Lyon II (Lyon 7)

Les 12 et 13 avril : Quatrevingt-treize au Pata’Dôme (Irigny)

Du 10 au 12 juin, du 17 au 19 juin, du 24 au 26 juin : L’Assemblée Nationale est morte, vive l’Assemblée, au Petit 38 (Grenoble)


Dans la même rubrique

Recueil de Nouvelles
le 5 janvier 2010

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.88
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2