VISITE de P.DUCROZET : du roman dans l’A.I.R !

Le 13 janvier, au CDI, nous avons accueilli Pierre Ducrozet, auteur d’origine lyonnaise, dans le cadre d’un projet pédagogique avec la classe de 4e7 de Mme Burnet.
Voici le compte-rendu de cette rencontre inédite, sous la plume alerte de Marion, Maxime, Niels, Tess et Violette.

Article mis en ligne le 3 mars 2021
dernière modification le 22 mars 2021

par Mme De Bardonnèche, professeur documentaliste

La classe de 4e7 participe, depuis novembre dernier, à un projet d’écriture dans le cadre des Assises Internationales du Roman (A.I.R) en collaboration avec un auteur : Pierre Ducrozet.
Le début de son dernier livre, Le Grand Vertige, sert de prétexte littéraire au démarrage de notre entreprise : l’écriture de trois autres chapitres, avec neuf autres collèges de Lyon. C’est le terrible principe du "cadavre exquis" !

Grâce à cet évènement, la classe a pu le rencontrer et lui poser quelques questions. Pour vous familiariser avec cet auteur, voici sa biographie, puis notre interview : JPEG

Pierre Ducrozet est un écrivain à temps plein. Il est lyonnais mais il vit actuellement à Barcelone. Il a étudié au collège Françoise Dolto (Chaponost), puis au lycée de Charbonnières avant d’effectuer trois années d’études ainsi que de multiples voyages ... Malheureusement, à cause de la crise sanitaire, il a dû mettre un terme à ses déplacements et rentrer chez lui.

Interview :
"Pourquoi écrire ?
- Ecrire a toujours été une vocation. J’écris chez moi, je suis entouré de livres. Ma première création littéraire a vu le jour à mes huit ans et j’ai toujours été un avide lecteur et grand producteur d’histoires. J’en inventais et j’en racontais à mon grand frère chaque soir, dans le but de nous divertir tous deux. Cela lui faisait plaisir et à chaque fois que je terminais un chapitre, il voulait savoir la suite ... C’est ainsi que j’ai commencé à écrire mes premières histoires.
"Sur quel support écrivez-vous ?
- J’écris avec mon ordinateur, mais j’utilise aussi mon carnet afin de rédiger quelques notes manuscrites. Par conséquent, je m’impose un rythme d’écriture et je fais régulièrement des allers-retours entre version papier et numérique."
"Combien de temps prenez-vous pour écrire un roman ?
- Entre neuf mois et deux ans, cela dépend car il faut trouver une problématique, des obstacles, des péripéties, des frictions ..."
"Quel impact a eu la crise sanitaire dans la rédaction de vos livres ?
- Dans le métier d’écrivain, le processus d’écriture est déjà un confinement quand on travaille à domicile."
"Comment se passe votre vie quotidienne, en tant qu’écrivain ?
- J’aime ne pas avoir de chef ni d’horaires imposés, cela me permet de décider de ma liberté et de mon temps-libre ; mais pour tenir le rythme, je dois être rigoureux et m’imposer des créneaux précis (en général 9h-19h).
Je me donne aussi du temps de lecture, des moments pour prendre l’air (je fais de la course) et surtout, je m’accorde des week-ends !"
"Et vivez-vous de votre métier ?
- Oui, avec des revenus suffisants mais pas stables !"
"Que préférez-vous : la littérature ou le cinéma ?
- J’aime les deux ! J’écris mes livres comme des scènes de films, en pensant à l’action, aux personnages, aux dialogues. J’ai des projets de réalisation de séries."
"Quel est votre intérêt pour l’art ?"
- J’aime beaucoup Jean-Michel Basquiat, Picasso, Matisse, Cézanne et la photographie."
"Aimez-vous les mangas ?
- Dans ma jeunesse j’aimais Dragon ball Z !"
"Comment trouvez-vous les titres de vos romans ?
- Les titres rassemblent les éléments du livre en l’exprimant avec le moins de mots possible ..."
- "Dernière question : quels sont vos goûts musicaux ?
- J’aime les groupes de rock et pour ma part, je joue de la guitare et du violon et je fais aussi des lectures musicales."

Fin de l’interview.

Avant de partir, Pierre Ducrozet a quelques conseils à vous donner :
Le premier vient de son frère : "Il faut écouter pendant les cours. Comme ça, tu réaliseras tes devoirs plus facilement et après, tu pourras profiter davantage de ton temps libre !"
Le deuxième vient de M. Ducrozet : " tout essayer, tout regarder, être curieux, lire les journaux "...

Pour notre prochain rendez-vous en mai 2021 : cap sur la Villa Gillet (institution culturelle lyonnaise située dans le 4e arrondisement), avec la 4e7, durant la semaine des Assises Internationales du Roman (AIR).